Partager sur

La décision
Par cet arrêt, le Conseil d’État (CE) revient sur les modalités de notification au contribuable de la possibilité de saisir l’interlocuteur départemental suite à la saisine de l’inspecteur principal.
En l’espèce, la société avait saisi l’inspecteur principal. Suite à cela, elle avait reçu un compte rendu l’informant que le redressement était maintenu et qu’elle avait la possibilité de présenter une réclamation contentieuse.

En se basant sur la formulation de ce courrier, la cour d’appel (CA) avait estimé que la société avait pu de bonne foi comprendre qu’elle ne pouvait plus saisir l’interlocuteur départemental et a donc été induite en erreur concernant cette voie de recours. Elle en a ainsi déduit que la procédure de recouvrement était irrégulière.

Le CE a clairement infirmé cette position en 2 temps :

  • Les juges ont d’abord rappelé que la Charte des droits et obligations du contribuable vérifié confère le droit à ce dernier de saisir l’interlocuteur départemental ou régional après la réponse faite par l’administration fiscale à ses observations.
  • Elle a ensuite considéré que la CA avait mal interprété le compte rendu car celui-ci informait seulement de la mise en recouvrement future et de la possibilité d’introduire une réclamation contentieuse.

L’analyse FI Group
Cet arrêt est intéressant car il met en avant le fait qu’il ne faut pas interpréter strictement les mots employés dans les actes de procédure. Au contraire, il convient de se référer à la Charte du contribuable vérifié qui mentionne les voies de recours ouvertes de droit. Il faut également garder à l’esprit que l’administration peut renvoyer à la possibilité d’effectuer un recours contentieux sans pour autant exclure la possibilité d’effectuer au préalable les recours hiérarchiques. Ainsi, même si l’administration fiscale invite le contribuable à effectuer un recours contentieux s’il l’estime nécessaire, les voies de recours gracieuses non encore utilisées lui sont toujours ouvertes (dont l’interlocuteur départemental).

La bonne pratique FI Group
Une lecture attentive des comptes rendus transmis par l’administration fiscale à chaque stade de la procédure est essentielle. Il s’agit de s’assurer qu’ils ne contiennent pas d’irrégularité de forme susceptibles de remettre en cause le fond.

Cependant, il ne faut pas s’attacher à la mention expresse de la voie de recours suivante ouverte. Pour mémoire, les coordonnées de l’interlocuteur départemental sont indiquées dans l’avis de vérification. La demande de rencontre de l’Interlocuteur Départemental a, a priori, été effectuée dans le courrier de saisine de l’IP (courrier-type). Si ce n’est pas le cas, la demande de rencontre de l’interlocuteur départemental doit être effectuée dès réception de la décision de l’Inspecteur principal. A défaut, les sommes contestées seront mises en recouvrement sans délai !