Partager sur

Le 21 avril est le jour de la créativité et de l’innovation. En cette occasion, FI Group et son service de recrutement dans l’innovation FI Match ont choisi de parler de leur démarche à travers un exemple. Il est vrai qu’entre services innovants de la grande famille FI, nous aimons nous soutenir et nous mettre en valeur. Le sujet du jour sera donc un département particulier chez FI Group, la Direction Scientifique, présenté par son responsable Charlie.

Charlie rejoint l’aventure FI en 2010 en tant que consultant en technologies de l’information et des télécommunications, surtout animé par son goût de découvrir et de soutenir les projets de ses clients. Face aux exigences techniques croissantes pour justifier de l’éligibilité des projets, une idée germe progressivement de créer une équipe d’expertise technique qui pourrait animer et capitaliser l’ensemble des thématiques de recherche en apportant un support technologique et scientifique. Une sorte d’alter-ego à l’équipe d’expertise fiscale.

Entre temps devenu manager d’une dizaine de consultants, Charlie participe quelques années plus tard à la création de cette équipe dédiée, appelée Expert Squad qui vient compléter l’action de la Knowledge Factory, l’équipe en charge de la capitalisation métier. Pour continuer sur la thématique de l’intrapreneuriat, un autre projet émerge en parallèle, venu de la volonté de faire évoluer le métier du conseil en apportant des solutions technologiques basées sur l’IA pour augmenter les consultants : le Research Lab. Les idées faisant leur chemin collectivement, les contours de la Direction Scientifique se dessinent.

Aujourd’hui, la Direction Scientifique regroupe l’Expert Squad, la Knowledge Factory et le Research Lab, avec encore la volonté de créer de nouveaux projets. Par son implication et son expertise, Charlie prend la tête de ce département. Selon lui, ces départements auraient pu être autonomes, mais les regrouper a permis de proposer des solutions complémentaires et donc encore plus pertinentes. Un des sujets de recherche est par exemple le data management, sur lequel le Research Lab et la Knowledge Factory travaillent de concert.

Aujourd’hui, le Département Scientifique est composé de douze personnes, dont 8 Docteurs. Tous travaillent sur de nombreux sujets innovants et disruptifs qui, espérons-le, viendront révolutionner les pratiques et techniques de demain. A la suite du récit de Charlie sur son parcours pour créer la Direction Scientifique chez FI Group, et dans le cadre de la journée de la créativité et de l’innovation, nous lui avons posé quelques questions pour en savoir plus.

En quoi la Direction Scientifique est-elle innovante chez FI Group ?


La Direction Scientifique permet de structurer la compétence scientifique de manière innovante, de telles démarches étant relativement rares dans les sociétés de conseil. Les directions scientifiques restent l’apanage des entreprises fortement technologiques comme les laboratoires pharmaceutiques ou les entreprises très impliquées dans la R&D.

Dans le secteur du conseil, il s’agit le plus souvent du déploiement de solutions technologiques, comme des chatbots pour augmenter le conseiller (banques et assurance, télécommunications), legalbots et solutions de justice prédictive dans le secteur juridique, etc. Le département le plus innovant est le Research Lab, il permet de mener des projets de Recherche pour voir comment des nouveaux concepts d’Intelligence Artificielle et de traitement automatique des langues peuvent apporter de la valeur ajoutée à un métier qui a évolué. En tant que Consultant, nous utilisions peu de concepts innovants issus de la Recherche. Certes, nous incitions les clients à innover, mais n’avions pas assez l’occasion d’être nous-mêmes acteurs de cette innovation.

Nous avons plusieurs projets, dont notamment le développement d’un système de recommandation de publications scientifiques pour accélérer et améliorer la pertinence de la collecte de connaissances existantes sur un sujet. Nous pourrions ainsi nous rapprocher des problématiques de nos clients, et augmenter la valeur de notre conseil.

Peux-tu nous parler d’un projet que vous avez déjà mené à terme ?


Sofia est le nom donné à notre Intelligence Artificielle en développement. L’idée en lui donnant un prénom était de la rendre plus humaine, c’est maintenant un membre de l’équipe, un peu comme une version primitive de Jarvis dans Iron Man. Pour le moment, les « interactions » avec elle (recherche d’information, analyse de documents, traitement automatique, etc.) restent réservées à des profils experts de l’entreprise. Cependant, l’idée est de l’améliorer en un agent conversationnel afin qu’elle puisse nous amener vers la documentation interne la plus adaptée selon les besoins du collaborateur ou créer un ticket pour envoyer une demande à un service : cela diminuera le temps de traitement. »

« Dans un autre domaine que celui de l’IA, nous avons aussi créé un Serious Game appelé « Jeu de Loi » en collaboration avec le Département Juridique. Le but était d’améliorer la compréhension du rôle du département juridique au travers de mécanismes ludiques. Ce jeu reprenait le design du célèbre jeu de l’oie, avec des éléments empruntés à l’univers du jeu de rôle. Le concept du jeu reposait sur le fait que le joueur se mettait dans la peau de chaque collaborateur FI selon les grandes étapes en lien avec notre mission (autant la prospection que la facturation) et selon ses réponses, grâce à l’IA, le joueur se retrouvait face à des scénarios différents. Par ailleurs, le Jeu de Loi s’adapte aux réponses de chacun et il est possible de voir ses erreurs pour mieux intégrer les concepts et avoir le meilleur score possible. Le but était d’innover dans la manière de former en entreprise, mais aussi, de montrer que chacun a une valeur ajoutée par rapport à l’IA. »

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à suivre l’équipe FI Match !